Grammaire

Info ou intox ? Ou comment écrire un fait divers en s’amusant !

On le sait tous, en FLE, le fait divers c’est LA star des temps du passé quand il y a une production écrite à faire. Le seul hic c’est quand on demande aux élèves d’écrire (premier soupir) au passé (deuxième soupir) et avec une certaine structure là c’est le désespoir assuré ! Mais heureusement il y a toujours sur la toile des articles nous racontant des faits divers improbables.

Tout d’abord, on distribue au élèves une sélection de faits divers drôles comprenant de vraies infos insolites (je vous recommande ce compte Instagram) et d’autres fausses que vous trouverez sur le Gorafi spécialiste en matière d’intox ! Voici un exemple :

faits_divers_fake_réalités

Télécharger

On demande de lire cette sélection d’articles et de deviner si ces articles sont vrais ou faux ? Évidemment, il est interdit d’utiliser le portable pour vérifier cela ! Tout de suite, on entend des rires et l’atmosphère devient propice à la création…

Avant de donner la réponse, on laisse les élèves parler entre eux, défendre leurs choix et pourquoi pas procéder à un vote «info ou intox» pour chaque article ; tout cela en argumentant ! Ensuite, c’est le moment de la RÉVÉLATION TADAM !!!!!! Dans ce cas c’est le troisième article qui est faux.

Puis, le moment de l’analyse vient… Demander aux élèves d’observer les articles et de trouver la structure d’un fait divers :

Le titre

Le chapeau : Résumer les faits

Raconter les faits :  Où ? Quand ? Qui ?  Comment ? Pourquoi ?

La conclusion : Quelles sont les conséquences ?

Si vos apprenants ne parviennent pas à dégager la structure ne leur donnez pas les réponses directement. Écrivez les différents éléments au tableau dans le désordre (ou sur des post-it et formez des groupes). Puis laissez-leur cinq minutes afin de trouver l’ordre de la structure et procédez à une mise en commun.

Enfin, créer des groupes de 3 à 4 élèves et les inviter à écrire un fait divers insolite vrai ou faux. Les apprenants peuvent utiliser leur portable afin de chercher les informations dont ils ont besoin. N’hésitez pas à imposer l’emploi de connecteurs en plus des temps du passé.

Afin de pimenter le tout, on peut également imposer un mot dans le récit de chaque groupe comme «carotte». Le mot sera évidemment différent pour chaque équipe. Vous comprendrez à la suite l’utilité de ce mot mystère.

Finalement, demandez à chaque groupe de lire leur production écrite au reste de la classe. Les autres élèves, à la suite de la lecture, devront dire si l’article est vrai ou faux et deviner quel a été le mot imposé. L’utilité de ce mot mystère est non seulement de favoriser la créativité lors de la production écrite mais aussi d’obliger les autres apprenants à écouter le récit des groupes. En effet, si les élèves n’ont rien à faire ils ont tendance à ne pas écouter ou à améliorer leur production écrite pendant que les autres présentent leur travail. Il est donc important de les faire participer même si ce n’est pas leur production écrite afin de favoriser l’écoute.

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.